Depuis 2002…

… notre association se donne pour mission de faire revivre l'histoire — proche ou plus lointaine — d'Is-sur-Tille et de sa région, en Côte-d'Or.

Rejoignez-nous !

Recherches historiques locales

Les historiens amateurs concentrent leur intérêt sur une grande variété de sujets.  Ils s'attachent à faire revivre le riche passé de vieilles demeures, maisons de maître, fermes fortifiées et châteaux. Ils nous aident à suivre à travers les âges la lente transformation de nos temples, chapelles et églises, ils nous rendent présents les efforts des bâtisseurs des multiples constructions de village, lavoirs, fontaines, pigeonniers, moulins, ponts et calvaires. Ils nous font écouter les chemins immémoriaux, suivre le cours des rivières et des biefs qui ont tant de choses à nous conter. Ils font revivre des métiers anciens tombés dans l'oubli.
Et surtout, ils convoquent les hommes et les femmes qui ont animé les lieux que nous aimons, leur donnent la parole, nous font frémir au récit tour à tour de leurs moments de bonheur et de leurs difficultés, ou parfois de leurs tragédies.

Sauvegarde de la mémoire du patrimoine

Le passé est un pays dont on connaît mal la langue. Pour le comprendre, on se tourne en premier lieu vers celles et ceux qui l'ont en partie connu : les seniors. Les plus âgés d'entre nous nous relient à une page récente de notre histoire. Au-delà, il faut chercher dans les archives privées, municipales ou départementales. Internet est une mine d'informations, sans cesse enrichie, avec Gallica/la BnF, les sites dédiés à la généalogie et le réseau des passionnés de cette discipline.
Il faut alors rendre compte de ses trouvailles, de ses enthousiasmes et de ses doutes, et ce site propose d'en être le reflet. Nous avons la conviction que la sauvegarde du patrimoine consiste aussi à diffuser aussi largement que possible les connaissances patiemment accumulées par nos historiens amateurs.

Causeries, conférences

Des conférences annuelles rassemblent dans une salle municipale un public féru d'histoire, ou simplement désireux d'enrichir sa connaissance des lieux qui lui sont familiers. Dès le début des années 2000, Pierre Langlois, Gilles Hennequin, Michel Valentin, Pierre Rat, entre autres, ont animé des soirées suivies par un public souvent nombreux (jusqu'à 80 personnes), confortant notre association dans sa conviction qu'il y a un réel intérêt pour l'histoire locale.
La conférence animée par l'universitaire Pierre Rat sur la pierre d’Is-sur-Tille, le 21 novembre 2001, est restée dans les mémoires. Le professeur avait auparavant visité les anciennes carrières locales et ses commentaires éclairés avaient passionné ses accompagnateurs. La Société d'histoire Tille-Ignon a été créée deux ans plus tard.

 

 

 

Visites de villages

Des visites sont organisées par la SHTI dans les communes autour d'Is-sur-Tille (renseignements à l'Office de tourisme d'Is-sur-Tille). Une visite récente a eu lieu en juillet 2020, pilotée par René Perrat, membre du bureau de notre association.   >> Article complet (pdf, 600 Ko)

René Perrat

Extrait d'un article publié dans Le Bien Public du 22 juillet 2020.

Édition, réédition

Des articles alimentent notre bulletin annuel (gratuit pour les adhérents), des publications hors série sont régulièrement éditées. À titre d'exemple, plusieurs ouvrages ont été consacrés à des personnalités locales du passé, comme le peintre et dessinateur Pierre-Georges Jeanniot, ami de Degas, de Renoir et de Bartholomé. Le camp Williams, vaste camp américain installé à Is-sur-Tille entre 1917 et 1919, a pu revivre grâce à plusieurs études détaillées. D'autres publications ont mis au jour l'histoire de l'usine AMI, fleuron de l'industrie locale disparu en 2004. Plusieurs villages, une douzaine d'églises du canton ont fait l'objet d'une monographie. Parallèlement, des ouvrages anciens, comme l'Histoire d'Is-sur-Tille d'Auguste Mochot (édit. Le Livre d'Histoire) ou l'Encyclopédie de Côte-d'Or ont été réédités.

Rencontres, échanges & découvertes

Les conférences et les assemblées générales se terminent traditionnellement par le verre de l'amitié. C'est l'occasion d'échanger idées et impressions, de faire part de projets ou de suggestions pour orienter les recherches à venir.
Chaque année, les membres de l'association sont invités à participer à une excursion d'une journée dans un rayon d'une centaine de kilomètres. Des visites sont organisées dans des lieux d'intérêt historique, avec une pause méridienne au restaurant.

Photos d'une excursion : Semur-en-Auxois et château de Bourbilly.

Les membres du bureau

Serge Thozet
René Perrat
Maryline Huot-Pagny
Jean-Marc Daurelle
Denise Aymard
Pierre Aymard
Jean-Marc Belin
Françoise Rabiet
Jacques Villand
COMMENT EST NÉE LA SOCIÉTÉ D'HISTOIRE TILLE-IGNON

Un cycle de conférences sur l’histoire locale a vu le jour à Is-sur-Tille dans les années 2000. Pierre Langlois, Gilles Hennequin, Michel Valentin, Pierre Rat, entre autres, ont animé des soirées sur un sujet d’histoire. Ces conférences ont été suivies par un large public, révélant ainsi pour l'histoire locale un intérêt plus répandu qu'on pouvait le penser. En particulier, la conférence animée par le professeur émérite Pierre Rat sur les pierres des carrières d’Is-sur-Tille a été un catalyseur dans la naissance de la Société d’histoire. Ce soir-là, après la communication de l'universitaire, quelques amateurs se sont retrouvés pour partager leurs centres d'intérêt ou parler de leurs dernières découvertes. Il est ressorti de ce rapprochement qu’au lieu de travailler chacun dans son sous-sol, sa cave ou son grenier, plutôt que d'entasser des documents qui risquent de verser dans l’oubli, il serait préférable d'échanger des connaissances, de se réunir et donner forme à un socle d'intérêt partagé.

À l'automne 2002, une première réunion d’information a eu lieu, présidée par Michel Valentin, ancien adjoint au maire et féru d'histoire locale. Toutes les personnes intéressées ont pu exposer leurs idées, donner leur point de vue sur les objectifs d’une future association. Il s'agissait, entre autres, d'étudier et de sauvegarder des documents, cartes postales, photographies ou autres témoignages permettant de redonner une vie symbolique à nos ancêtres et aux lieux qu'ils ont fréquentés, souvent si différents de ceux que nous connaissons aujourd'hui.

Des appels ont été lancés par le journal local pour réunir des personnes intéressées par l’histoire locale. La première rencontre a rassemblé une douzaine d'hommes et de femmes et permis de former un premier bureau composé de 6 personnes. La seconde réunion a eu plus de succès encore. Une trentaine d’historiens amateurs étaient présents avec de nouvelles propositions : retrouver des documents anciens pour les rééditer, mettre en contact des personnes intéressées par l'histoire de leur village, donner de la visibilité aux travaux de recherches des uns et des autres, intervenir le cas échéant pour protéger des monuments contre certaines initiatives administratives potentiellement néfastes à la mémoire patrimoniale collective...

Selon leur sensibilité, certains ont souhaité prendre leur appareil photo, leur crayon ou leurs pinceaux, et créer une image concrète ou symbolique du passé. D'autres on préféré mettre par écrit des souvenirs,  le récit d'une épopée familiale, d'une destinée individuelle remarquable, d'un village, d'un métier ou d'un savoir faire oublié. Tous étaient animés de la conviction que certaines existences, certains faits du passé méritent largement d'être rappelés à la conscience contemporaine parce qu'ils portent en eux comme un message pour les vivants d'aujourd'hui. Loin de n'être que des « vieilleries sans intérêt », bien des évocations de ceux qui nous ont précédé incitent à plus d'humilité et font naître presque toujours une admiration pour leur courage, une empathie pour leurs difficultés, leurs drames parfois.

Après quelques recherches sur le bon fonctionnement d’une association, des statuts administratifs ont été rédigés et l'élection d'un bureau et d'un conseil d’administration a suivi. La Société d'histoire Tille-Ignon a été déclarée à la préfecture de Dijon le 17 décembre 2002. Mais l'acte de naissance de l'association est la publication de sa création au Journal Officiel, le 8 février 2003.

dernière parution

Nos points de vente

Vous pouvez vous procurer nos diverses publications à l'Office de tourisme d'Is-sur-Tille et à la librairie "Mots de Plume", rue Dominique-Ancemot.

Liens utiles