Bon à savoir Les publications de la SHTI peuvent se consulter à la bibliothèque municipale de Dijon (Centre-ville La Nef, 1 place du Théâtre) et aux Archives départementales de la Côte-d'Or (8 rue Jeannin, Dijon).

Bulletins hors série

Mémoires d'un curé. Fantassin, aviateur, résistant.


Référence : RED 1908 (112 pages, format 14,4 x 21 cm), réédité en 2019       Prix 10 €

par le Chanoine Maurice Grivelet

Une réédition de la Société d'Histoire Tille-Ignon. Dans cet ouvrage, le chanoine Grivelet, ancien curé de Saulx-le-Duc, raconte sa vie d’appelé dans l’infanterie et l’école d’officier. En 1914, mobilisé au 44e régiment d'infanterie, il connaît tour à tour la campagne d’Alsace, de la Somme et la bataille de la Marne. Blessé au coude gauche, il passe au 104e RI en 1915 et combat dans la bataille de Champagne. Il est nommé capitaine d’infanterie. À sa demande, il passe en 1916 dans l’aviation comme observateur dans l’escadrille C56. Il obtient le brevet de pilote en 1917 et devient Commandant de l’escadrille 252 (21e C.A). Il est un des acteurs de la bataille du chemin des Dames… Mais son engagement patriotique ne s'arrête pas là, puisqu'il entre dans la Résistance à Saulx-le-Duc pendant la Seconde Guerre mondiale. Une destinée hors du commun.

La riche villa gallo-romaine de Diénay — La VIIIe légion Augusta


Référence : HS 1854 (129 pages), publié en 2018   Prix 20€

Par Jacques Villand
L’auteur a travaillé à partir des tapuscrits de M. E. Renardet, qui a effectué des fouilles dans les années 1958 à 1963.

 

 

 

Le patrimoine oublié des seigneurs de Grancey


Référence : HS 1853 (99 pages), publié en 2018   Prix 15€

Par Jean-Marc Belin, photographies de Marie-France Belin.

Cet ouvrage a été élaboré sur la base de documents écrits, mais surtout iconographiques mal connus et inédits. Des édifices disparus, ayant appartenu au patrimoine des comtes de Grancey, peuvent ainsi être découverts pour la première fois sous leur aspect architectural et historique en lien avec leurs propriétaires successifs. Sont ainsi restitués le château médiéval de Grancey (qui a précédé l'actuel château) et les châteaux disparus de Marey-sur-Tille et de Selongey. Le lecteur découvrira également les deux prieurés de Grancey : Saint-Nicolas et Saint-Germain, ainsi que les forges et fourneaux de Marey-sur-Tille, Cussey-les-Forges et Vernois-les-Vesvres à l'époque de leur fonctionnement.

Pierre-Georges Jeanniot, dit Diénay — Ses dessins dans "Le Rire", de 1895 à 1920,
une page sociétale de ce tournant de siècle


Référence : HS 1752 (150 pages), publié en 2017  ÉPUISÉ

Par Jacques Villand et Michel Jacob.
Pierre Georges Jeanniot a déjà fait l’objet de plusieurs publications de la SHTI. Nous essayerons ici de mieux approcher son dessin, sa philosophie de vie et sa famille de pensée à travers 239 dessins qu’il a publié dans le journal « Le Rire », journal humoristique et satirique de l’époque. A côté du dessin, la légende, par sa brièveté et parfois sa véhémence renforce le trait du dessin.

Sammies et Poilus ensemble dans la Première Guerre Mondiale
Le camp américain d'Is-sur-Tille, mariages franco-américains d'Is-sur-Tille, 1918-1919


Référence : HS 1751 (222 pages), publié en 2017     Prix 20€

Par Pierre Aymard
Première partie : Les USA et la guerre en Europe vue au travers des articles de journaux américains qui dormaient depuis 1918 dans le grenier de M. Jean Gremeaux, à Marcilly-sur-Tille.
Les correspondants de guerre de ces journaux sur le front français nous font suivre la seconde bataille de la Marne presque au jour le jour, de mai à août 1918.
Deuxième partie : Le camp américain d’Is-sur-Tille. Explication du fonctionnement de la ligne de communication (la LOC) assurant le ravitaillement des unités combattantes par les voies ferrées françaises, depuis les dépôts de base sur les ports de l’Atlantique.
Troisième partie : Les mariages franco-américains célébrés ou simplement publiés à Is-sur-Tille et dans les communes environnantes. Quarante-quatre unions franco-américaines se sont nouées dans les environs du camp, pour la plupart en 1918 et 1919, entre de jeunes françaises et des soldats de l’AEF (American Expeditionary Forces).

La monographie de Cussey-les-Forges


Référence : HS 1750 (141 pages), publié en 2017    Prix 15€

par Denise Aymard
L’auteure est née à Cussey-les-Forges, où sa famille a vécu de longues années. Elle nous fait découvrir son village à travers ses origines, sa maison commune, ses maires, ses écoles, ses pompiers, son évolution démographique, son moulin, ses calvaires, son monument aux morts, son cimetière, son presbytère, son lavoir, la Tille, ses carrières, ses ponts, ses forges, etc.
Mais aussi ses légendes et faits divers.

Crime, Justice et Châtiments au village — Canton d'Is-sur-Tille


Référence : HS 1649  (134 pages), publié en 2016   ÉPUISÉ 

par Jean-Marc et Marie-France Belin.

Dans l’ombre des grandes affaires criminelles qui ont émaillé le XVIIIe siècle en Côte-d’Or, il est de nombreux fait de délinquance, de violence physique et d’homicide qui, en leur temps, ont profondément marqué les populations villageoises. Retrouvées dans les archives judiciaires de quinze villages du canton d’Is-sur-Tille, vingt-quatre affaires dévoilent au fil des pages de cet ouvrage des hommes et des femmes, jusqu’alors sans histoire, qui ont basculé dans l’homicide ou le vol.

La filature de Courtivron (1800-1892)


Référence : HS 1648  (83 pages), publié en 2016  ÉPUISÉ 

par Jean-Pierre Roussel

Une industrie du passé, dont il ne reste que très peu de traces dans le village. Elle y occupait pourtant une centaine d’ouvriers au XIXe siècle. Le lecteur découvre le lien du château à l’usine, rencontre les différents propriétaires, MM Soulet, Forgeot, Badet, Abrand, puis assiste à la vente et au retour du château à la famille de Courtivron.

La maison dite « Bosq-Cousturier » à Diénay, ancienne maison manoriale des abbés de Saint-Bénigne


Référence : HS 1647  (116 pages), publié en 2016   ÉPUISÉ 

par Jacques Villand

L’auteur nous fait découvrir, au travers de la vie du village, sa maison depuis le XIVe siècle. Elle appartenait alors aux abbés de Saint-Bénigne de Dijon, et connaîtra de nouveaux propriétaires au cours du XVIIIe siècle, les Dulaurent, les Durand du Meix... Il nous conduit dans une visite de la propriété et nous fait entrer tour à tour dans le corps de logis, la tour, le bâtiment annexe, le colombier, etc. Les détails d'intérêt historique ne manquent pas, taque de cheminée, cadran solaire, portail, enduits...

Miettes d'histoire


N°5  (5 volume) Référence : HS 1646 (186 pages), publié en 2016      Prix 20€

Dans ce cinquième volume :
• Les arbres de la Liberté, les cimetières, la chapelle Saint-Charles
• Les pharmaciens, les écoles, les trésors, la pose et l’allumage des réverbères
• Le monument aux morts, les puits et fontaines, etc.

À partir de ses notes, Michel Valentin a entrepris de rédiger ces recueils qui complèteront les brochures déjà publiées. Voici ce qu'il dit de son travail : « Ce n’est pas une œuvre littéraire, ni même l’histoire d’Is-sur-Tille, seulement quelques faits mis plus ou moins en forme. »
L’auteur a essayé de citer ses sources autant que possible. Il espère que ce modeste travail sera néanmoins utile à de futurs historiens de notre cité et qu’il leur permettra de poursuivre et approfondir les recherches du passé.

 

Ils ont porté, transporté, véhiculé, au XIXe siècle dans l'ancien canton d'Is-sur-Tille


Référence : HS 1545 (145 pages), publié en 2015     Prix 15 €

par Danielle et Roger Ratel.

Le transport des personnes, des denrées alimentaires, de la poste et de la messagerie au moyen de véhicules à 2 ou 4 roues tirés par des animaux ou des hommes, jusqu’à l’apparition des modes de transports modernes.

Histoire des villages et du canton d'Is-sur-Tille - (1789-2015)


Référence : HS 1544  (85 pages), publié en 2015    ÉPUISÉ 

par Michel Valentin.

Ce recueil nous fait entrer dans l’histoire des villages du canton d’Is-sur-Tille et du canton lui-même, en rassemblant des recherches déjà faites par d’éminents historiens à différentes époques.

Les municipalité d'Is-sur-Tille (1789-2014)


Référence : HS 1542 (203 pages), publié en 2015      Prix 15 €

par Michel Valentin

Rétrospective des maires qui ont administré la ville d’Is-sur-Tille depuis 1789 à nos jours. Un ouvrage utile aux personnes qui s’intéressent aux personnalités locales qui ont administré la ville depuis la Révolution.  Comment, depuis des temps anciens, la paroisse était dirigée par des personnalités désignées par la population et surveillées par des officiers du ou des seigneurs qui n’hésitaient pas à faire respecter leurs droits féodaux et prérogatives, sans parler des représentants des ducs et du roi. Un retour sur les modes de désignation des maires et des administrateurs au cours des âges, avec des notes, des biographies et la liste des municipalités.

L'usine de Tarsul


Référence : HS 1441 (45 pages), publié en 2014   Prix 10 €  ÉPUISÉ

par Jean-Pierre Roussel »

L’usine de Tarsul fait suite au haut fourneau. L’auteur s’est attaché à montrer les étapes et les caractéristiques de cette usine de produits chimiques obtenus à partir de la carbonisation du bois. Créée en 1872, elle fonctionne  jusqu’en 1937 et est suivie par diverses petites entreprises jusqu’en 1948.

Les cartes postales d'Edouard Robichon (1861-1937)


Référence : HS 1439  (78 pages), publié en 2014  ÉPUISÉ 

par Michel Valentin

Les cartes postales éditées par Édouard Robichon concernent Is-sur-Tille mais aussi les villages environnants. Cet ouvrage relate l’histoire de la carte postale et est agrémenté d’une centaine de reproductions de cartes postales anciennes de cet éditeur.

Généalogie des maisons Mathieu de Dombasle et Vaillant de Meixmoron


Référence : HS 1338 (190 pages), publié en 2013      ÉPUISÉ

 

par Dominique Jouet-Pastré

Pour les amateurs de généalogie de Mathieu à Arielle Dombasle, ou pour ceux qui veulent compléter leurs connaissances sur le château de Meixmoron à Diénay.

Sabotiers et cordonniers — Les artisans de la chaussure dans le canton d'Is-sur-Tille au XIXe siècle


Référence : HS 1337 (123 pages), publié en 2013    Prix 20€

par Danielle et Roger Ratel.
Dans chaque commune, même les petites en milieu rural, il y eut autrefois trois personnes bien connues (maire, curé et instituteur), dont les listes figurent souvent dans les monographies réalisées. Mais à côté œuvraient dans l’ombre beaucoup d’autres habitants aux métiers divers, dont les artisans, et parmi ces derniers ceux qui fournissaient des chaussures à tous : des sabotiers ainsi que des cordonniers.
Vous découvrirez au fil de l’ouvrage Charles Paris, dernier sabotier de Poiseul-les-Saulx ; les cordonniers au travail ; les artisans du canton d’Is-sur-Tille de 1836 à 1936 ; quelques faits divers et anecdotes finales.

L'encyclopédie du département de la Côte-d'Or  — Canton de Grancey-le-Château


Référence : HS 1333 (84 pages), publié en 2013      ÉPUISÉ

par l’abbé Jacques Denizot (1821-1915), curé de Morey-St-Denis de 1856 à 1886
La Société d'Histoire Tille-Ignon, désirant faciliter la connaissance de l’histoire des villages du canton, a décidé de publier le présent recueil qui est un extrait de l’ouvrage de Denizot et ne reprend que les villes, villages, rivières du canton De Grancey-le-Château. Des notes dues à nos sociétaires complètent les descriptions.

Miettes d'histoire


N°4 (5 volumes)  Référence : HS 1231 (280 pages), publié en 2012     Prix 25€

Dans ce quatrième volume :
• Notes sur les rues, ruelles et impasses (de F à Z inclus).

À partir de ses notes, Michel Valentin a entrepris de rédiger ces recueils qui complèteront les brochures déjà publiées. Voici ce qu'il dit de son travail : « Ce n’est pas une œuvre littéraire, ni même l’histoire d’Is-sur-Tille, seulement quelques faits mis plus ou moins en forme. »
L’auteur a essayé de citer ses sources autant que possible. Il espère que ce modeste travail sera néanmoins utile à de futurs historiens de notre cité et qu’il leur permettra de poursuivre et approfondir les recherches du passé.

 

Les conscrits de la Grande armée dans le canton d 'Is-sur-Tille, 1804-1814


Référence : HS 1230 (201 pages), publié en 2012     Prix 20€

par Jean-Pierre Roussel
La Convention, dès 1793, pour faire face aux menaces de guerre, dut prendre des mesures pour augmenter les effectifs des armées.
Le recrutement des soldats sous l'ancien régime étant insuffisant et très injuste. L'idée de la conscription, c'est-à-dire d'un service militaire pour tous, se concrétisa par la loi « Jourdan-Delbrel » de 1798. Cette loi fut appliquée avec rigueur dans notre canton, qui fournira près de mille conscrits pour alimenter les levées importantes  de soldats de 1804 à 1814.
Les Archives départementales de Dijon ont conservé une grande partie des tableaux de recrutements dans la période 1804-1814. Ces conscrits avaient un matricule, et l'objet de cet ouvrage est de leur donner un patronyme, un lieu de naissance, un métier, leurs affectations. Les communes reçurent, jusqu'en 1816, les avis mortuaires de ceux qui furent reconnus morts au combat ou dans des hôpitaux.
Des familles originaires des villages du canton pourront sans doute, grâce à cette étude,  faire la connaissance d'un de leurs ancêtres, conscrit et peut-être  soldat dans la « Grande armée » sous Napoléon.

La famille Bouesseau


Référence : HS 1229 (103 pages), publié en 2012      ÉPUISÉ

par Jean-Marc Belin
Fils d’un notaire, Thomas Bouesseau va, dès 1411, faire partie de la cour des Ducs de Bourgogne et acquérir ainsi une fortune importante. Sa famille va s’établir alors, pendant près de deux siècles, dans les cantons d’Is-sur-Tille et de Grancey-le-Château où elle va marquer l’histoire de plusieurs villages.
Les Bouesseau font construire le château de Barjon, la Maison forte du Fossé et le château de Villey-sur-Tille, qui sont étudiés en détail dans cet ouvrage.
Le château de Villey possédait une très belle galerie gothique qui a, malheureusement, été déménagée vers Cannes en 1934. De leur chapelle à l’église Notre-Dame de Dijon il ne reste que les belles sculptures et leur devise sur la porte d’entrée.
Des bribes de leur vie au service des Ducs ont été retrouvées et soulignent leur rôle important dans le Duché et notamment à Dijon.
Des objets leur ayant appartenu, comme deux manuscrits, dont l’un est enluminé, et une tapisserie, montrent leur goût prononcé pour les arts. Faute de descendant masculin, le nom de cette famille disparaît au début du XVIIe siècle.

Les carnets de guerre d'Édouard Ratel – Faits militaires et vie à Paris, 187


Référence : HS 1228 (158 pages), publié en 2012  Prix 20€

par Danielle et Roger Ratel
Danielle et Roger Ratel nous proposent  un nouvel opus construit à partir des mémoires de l’auteur (grand-père de Roger Ratel) consignées dans deux fragiles carnets. L’ouvrage relate la terrible campagne de Prusse du point de vue d’un simple soldat de la garde mobile de la Côte-d’Or, qui participa à la défense de Paris contre les Prussiens et participa aux combats meurtriers de Bagneux et de Champigny-sur-Marne. C’est lors de la récente relecture de ces carnets que la couple prit la mesure de l’intérêt historique de ce témoignage, écrit à Königsberg (alors capitale de la Prusse Orientale), pendant le séjour en captivité du soldat. Les auteurs ont mis en perspective, argumenté et illustré ces récits, dont la seconde partie propose une évocation de la vie parisienne et la participation des familles côte-d’oriennes immigrées à l’essor économique et industrielle de la capitale.

La maison du finage, une histoire de frontière entre Is-sur-Tille et Diénay


Référence : HS 1226 (27 pages), publié en 2012     Prix 15€ 

par le Docteur Jacques Villand

L’auteur retrouve les anciennes limites du finage entre les deux communes. Cet ouvrage a été suivi de la pose d’une borne en bordure de la route.

>> 5 images de l'inauguration de la borne du finage, 29 septembre 2012.

D'une histoire à l'autre


Référence : HS 1125  (184 pages), publié en 2011     ÉPUISÉ

Ce document rassemble quatre sujets :
Le premier est « La roue de fortune », ou « Chronique de Grancey ». Jean de Vesvres le composa avec Gérard de Hautgué vers 1320. Roman généalogique traduit et publié pour la première fois par Emile Jolibois en 1857.
Le deuxième est l’étude des tumulus de Villecomte. C’est le résultat des fouilles archéologiques pratiquées dans les années 1960 par Roger Ratel. Ce document vise à sauvegarder la mémoire de ces fouilles. Au tumulus de la « Charme au Moulin » s'ajoutent ceux de « Jean-Jacques » et de « Charmodot. »
Le troisième s’intitule « Les villages du canton d’Is-sur-Tille ». d’après la description générale et particulière du duché de Bourgogne de l’abbé Courtépée et M. Béguillet. Ce mémoire reste un document fondamental pour l’historien de la Bourgogne.
Le dernier sujet présente « L’industrie des tissus à Is-sur-Tille », par Auguste Mochot. En plus du vin, des chènevières, carrières de pierre, chapelleries, tanneries, d’autres industries ont fait vivre des habitants d’Is-sur-Tille, comme la réalisation de draps, de serge, etc. Une industrie qui prendra de l’expansion et durera plus d’un siècle.

Les pompiers d'Is-sur-Tille, 1822-2010


Référence : HS 1123 (198 pages), publié en 2011    Prix 20€

par Maryline HUOT-PAGNY et Michel VALENTIN

Les premiers sapeurs-pompiers d’Is-sur-Tille datent de juin 1822.
Cet ouvrage retrace l’évolution de la caserne des sapeurs-pompiers jusqu’à nos jours, avec par exemple l’acquisition d’une échelle à coulisse montée sur un véhicule, des engins pompes autonomes avec différents types de tuyaux et de lances à incendie, des véhicules de transport de blessés, etc.
Au sommaire :
• Rappel historique
• La formation du corps des sapeurs-pompiers d’Is sur Tille
• Les locaux, le matériel, l’armement et les tenues vestimentaires
• Les hommes : chefs de corps, gradés, médecins…
• La formation des sapeurs-pompiers
• Les interventions
• Les jeunes sapeurs-pompiers
etc.

Miettes d'histoire


N°3 (5 volumes) Référence : HS 1227 (331 pages), publié en 2011     Prix 25€

Dans ce troisième volume :
• Dénomination des voies et numérotage des maisons
• Liste des lotissements
• Liste des voies, places, ponts, passerelles, etc.
• Notes sur les rues, ruelles et impasses (de A à E inclus)
• Liste générale de toutes les personnes domiciliées et résidant dans la ville d’Is-sur-Tille entre 1789 et 1902.

À partir de ses notes, Michel Valentin a entrepris de rédiger ces recueils qui complèteront les brochures déjà publiées. Voici ce qu'il dit de son travail : « Ce n’est pas une œuvre littéraire, ni même l’histoire d’Is-sur-Tille, seulement quelques faits mis plus ou moins en forme. »
L’auteur a essayé de citer ses sources autant que possible. Il espère que ce modeste travail sera néanmoins utile à de futurs historiens de notre cité et qu’il leur permettra de poursuivre et approfondir les recherches du passé.

G. Jeanniot, 1848-1934, artiste et militaire


Référence : HS 1022 (26 pages), publié en 2010     ÉPUISÉ

par Tom Hodson

Irlandais de Dublin, Tom Hodson, colonel en retraite de l’armée irlandaise, entreprend un diplôme d’histoire de l’art et de français. Il nous présente son mémoire de maîtrise, dans lequel il retrace les œuvres « militaires » de Pierre-Georges Jeanniot.

 

 

Miettes d'histoire


N°2  (5 volumes) Référence : HS 1020 (201 pages), publié en 2010      Prix 20€

Dans ce second volume :
• Des bâtiments remarquables : abattoirs, colombiers, fortifications, couvent des Capucins…
• Des lieux : carrières, lavières
• Des écarts de la ville : les Mauritaines, Valbertier et Montchevreuil
• Des Hôtels particuliers : de Coutivron, de Saulx- Tavannes, de Chauvirey
• Le château d’Is-sur-Tille.

À partir de ses notes, Michel Valentin a entrepris de rédiger ces recueils qui complèteront les brochures déjà publiées. Voici ce qu'il dit de son travail : « Ce n’est pas une œuvre littéraire, ni même l’histoire d’Is-sur-Tille, seulement quelques faits mis plus ou moins en forme. »
L’auteur a essayé de citer ses sources autant que possible. Il espère que ce modeste travail sera néanmoins utile à de futurs historiens de notre cité et qu’il leur permettra de poursuivre et approfondir les recherches du passé.

L'exercice médical vers 1950 dans le canton d'Is-sur-Tille


Référence : HS 1019 (77 pages), publié en 2010      ÉPUISÉ

par le Docteur Jacques VILLAND.
En soixante ans, les progrès scientifiques ont totalement bouleversé l’exercice de la médecine. En 1950, on se contentait de sulfamides, la mortalité infectieuse, surtout par la tuberculose, était considérable. La sécurité sociale n’était pas encore « installée » et le médecin souvent consulté tardivement. Les traitements faisaient appel à des « remèdes de bonne femme ».
Le milieu du XXe siècle a connu l’apogée de la médecine « clinique » où le médecin, avec ses cinq sens, devait aboutir à un diagnostic. Viendront plus tard « la médecine biologique » puis celle « exploratrice », avec radiologie et endoscopie.
C’est à Is-sur-Tille essentiellement que les différents acteurs de la santé officiaient, avec entre autres quatre médecins, un pharmacien, des infirmières et des sages-femmes. La rencontre avec quelques confrères ou leurs descendants directs a permis à l’auteur de reconstruire leurs carrières, leurs modes d’exercice et de rapporter des anecdotes de terrain.

Jean-Baptiste Malbranche


Référence : HS 1018  (107 pages), publié en 2010     ÉPUISÉ

par Claude Wang-Loiselet
Un enfant de Marsannay-le-Bois dans la tourmente des guerres révolutionnaires 1793-1801.
Dans ses « Souvenirs pour être transmis aux enfants » écrits en 1940, Jeanne Malbranche, arrière-petite-fille de Jean-Baptiste Malbranche, mentionne ce manuscrit dont il est l’auteur. Elle écrit : « Côté de mon père, les plus anciens souvenirs remontent à un François Malbranche, né à Marsannay-le-Bois et qui était le père de Jean-Baptiste, venu s’installer à Épagny après les guerres de la Révolution dont il a laissé un carnet écrit en entier de sa main, sur un vieux livre que je garde à Pagny comme un trésor. »
Ce « vieux livre » de 316 pages, au format 12x18 cm, a ensuite été transmis par Jeanne Malbranche à son fils Jean Loiselet qui à son tour, l’a transmis à sa fille Claude Wang-Loiselet. C’est de cette manière qu’il se trouve aujourd’hui en ma possession. En me le transmettant dans les années 1965, deux ans avant son décès, mon père m’a dit : « Fais-en quelque chose ».
Il a d’abord fallu réaliser le lent et très fastidieux travail de transcription et de compréhension… car bien souvent l’écriture en vieux français est phonétique. Pour comprendre ce récit, il est également nécessaire de le situer dans le contexte de l’époque. Et là, le travail devient passionnant, il se trouve, en y regardant de plus près, que le récit colle très fidèlement à la réalité du terrain.
Nous sommes en 2010 et tout ce travail vient seulement d’être achevé…soit 45 ans plus tard !

Is-sur-Tille — Miettes d'histoire


par Michel Valentin
N°1 (5 volumes) Référence : HS 1016 (201 pages), publié en 2010      Prix 20€

Dans ce premier volume :
• Les places, parcs et parcs de stationnement
• Les rivières, biefs, ponts et passerelles.

À partir de ses notes, Michel Valentin a entrepris de rédiger ces recueils qui complèteront les brochures déjà publiées. Voici ce qu'il dit de son travail : « Ce n’est pas une œuvre littéraire, ni même l’histoire d’Is-sur-Tille, seulement quelques faits mis plus ou moins en forme. »
L’auteur a essayé de citer ses sources autant que possible. Il espère que ce modeste travail sera néanmoins utile à de futurs historiens de notre cité et qu’il leur permettra de poursuivre et approfondir les recherches du passé.

Les vallées de la Tille et de l'Ignon vues par les cartes des XVIe, XVIIe et XVIIIe siècles


Référence : HS 0914 (53 pages), publié en 2009      ÉPUISÉ

par Jean-Pierre Roussel
La plupart du temps, lorsqu’on évoque les cartes anciennes, ce sont les cartes dites « de Cassini » publiées juste après la Révolution, qui viennent à l’esprit. Il existait en fait, depuis de nombreuses années, des tentatives de cartes de tous les continents, des pays européens et de la Bourgogne.
Celles conservées à la bibliothèque de Dijon permettent, sur une durée de près de deux cents ans, d’en étudier les caractéristiques et, bien que primitives et incomplètes, elles apportent des renseignements qui intéressent les historiens.
Les noms des bourgades, des rivières, des frontières des anciennes provinces et leurs représentations, suivant les époques, sont une aide à la compréhension des textes anciens. Sur plus de quinze cartes s’étalant de 1584 à 1815, cette petite étude permet, en voyageant dans le temps, de découvrir comment les « géographes » voyaient le pays Tille-Ignon.

Pierre-Georges Jeanniot, dit Diénay (1848-1934), peintre, dessinateur, illustrateur


Référence : HS 0913  (66 pages), publié en 2009      ÉPUISÉ

par Jacques Villand
Pierre Georges Jeanniot, peintre impressionniste ami de Degas, Bartholomé, Renoir, finit par abandonner la carrière militaire où il était contraint de peindre sous le pseudonyme Diénay. C'est dans ce village de Diénay qu'il se retirait à la belle saison, dans le château (futur Veil-Picard) que possédait la famille de sa femme. Son talent pour le dessin et la caricature fit de lui un illustrateur recherché.
Il laissera de nombreuses œuvres témoignant de la vie locale. Diénay attira même, l'espace d'un été, Degas et Bartholomé venus en tilbury depuis Ivry-sur-Seine, et reçus en fanfare par un comité d'accueil qui laissera des souvenirs durables et bien documentés.
Au sommaire de cet ouvrage :
• Pierre Georges Jeanniot - Sa carrière militaire
• Sa maison à Diénay - Sa famille
• Son activité artistique à Diénay
• Les amitiés de Pierre Georges Jeanniot

90 ans après, la mémoire de la présence américaine est toujours vivante !


Référence : HS 0812 (139 pages), publié en 2008      Prix 20€

Par Pierre Aymard
La Société d'Histoire Tille-Ignon se devait d'éditer une publication spéciale à l'occasion de l'inauguration de la stèle en souvenir du camp américain d'Is-sur-Tille durant la première guerre mondiale. Les traces en sont bien rares de nos jours, mais n'en demeurent pas moins visibles, comme la cheminée du mess des officiers et les deux réservoirs d'eau en béton qui alimentaient le camp depuis la Tille, enfouis à flanc de coteau.
90 ans se sont écoulés. Le dernier « Poilu » français s'est éteint. Il reste encore un dernier « Sammy » américain (sa biographie se trouve dans notre publication). Nous entrons maintenant pleinement dans la grande Histoire, écrite avec le sang des hommes et gravée dans la mémoire des survivants, comme sur la pierre du mémorial inauguré à Is-sur-Tille en ce 9 novembre 2008.
Un ouvrage sur le fonctionnement du camp et son incidence sur la vie civile locale, sur les unions entre Françaises et soldats américains, sur les souffrances et l'héroïsme des hommes en guerre, américains ou français, sur le camp-hôpital vétérinaire pour chevaux de Lux, etc. ainsi que sur l'inauguration de la stèle, avec de nombreuses photographies.

Bribes d'histoire


Référence : HS 0809 (159 pages), publié en 2008      ÉPUISÉ

Cantons de Grancey-le-Château, Salives, Courlon, Busserotte-et-Montenaille, Courlon et famille de Grancey.
Le canton de Grancey le Château compte parmi les moins peuplés de la Côte-d’Or, mais il recèle de nombreux trésors du patrimoine, témoins d’une histoire très riche. Ainsi Salives avec son Donjon, sa source et ses remparts, Barjon et son tombeau de saint Frou, Busserotte-et-Montenaille et sa chapelle Saint-Ambroise, les seigneurs de Courlon et les célèbres Dames de Grancey n’auront plus de secrets pour le lecteur.
Ces histoires, recueillies par Sonia Raillard, André Raüsche, Etienne Jacquin, Jacques Mandat ainsi que par l’abbé Moreau (1814-1883), constituent une plongée passionnante dans le passé de la région.

L'aventure AMI-Linpac


Référence : HS 0707 (117 pages), publié en 2007     ÉPUISÉ

par Laure Ozon-Grisez et Michel Valentin
Pour les Issois, il n’est pas facile d’oublier cet épisode, en 2004, quand la société Linpac (ex AMI) a cessé son activité sur la commune. Les témoignages sont encore nombreux sur ses presque 70 années d'existence. Ils ont été compilés dans cet ouvrage, « L’aventure AMI-Linpac ».
La société Linpac (ex AMI) était en effet l’une des sociétés emblématiques de la cité issoise. La société d’Histoire Tille-Ignon a souhaité recueillir les souvenirs de ceux qui ont connu ce fleuron de la vie industrielle locale, créé en 1937. Les témoignages de nombreux acteurs de la vie de cette usine, qui s’est rapidement spécialisée dans le travail des matières plastiques, ont été recueillis par Laure Ozon-Grisez et Michel Valentin, président de la société Tille-Ignon.
On peut découvrir dans cet ouvrage les quatre générations de ferblantiers de la famille Lescure avec Antoine en 1807, Jean en 1841, René en 1874, Jean et ses frères Frédéric et Henri en 1903. Les produits métalliques de Tarsul en 1938, les Ateliers Mécaniques Issois (AMI) en 1948 avec la chouette en 1955, l’incendie de 1966 et la reconstruction, le mobilier de jardin en 1971, la fin d’une époque en 1976, un nouveau souffle en 1987, et la fermeture de l’usine dernièrement.

Épagny


Référence : HS 0706 (122 pages), publié en 2007     Prix 20€

par Henri Chaume, ancien maire d’Épagny. Coordination, révision et photos, Serge Thozet.
Michel Valentin, président de la Société d’Histoire Tille-Ignon, préparant la sortie annuelle 2006 de la société, était à la recherche d’un guide pour visiter Épagny. Après plusieurs demandes, il lui fut répondu : « Il n’y a qu’une personne qui connaisse bien le village, c’est Henri Chaume, notre ancien maire ».  Lors d'une première rencontre, monsieur Chaume remit à Michel Valentin quelques feuilles sur l’histoire du village. Puis la confiance s’étant établie, ce sont plusieurs dizaines de feuilles qu’il lui confia, et pour finir deux gros classeurs. À la suite de la très passionnante visite du village sous sa conduite, les membres du conseil d’administration de la société prirent la décision de les éditer, afin de sauvegarder ce savoir.
Dans cet ouvrage, vous pourrez découvrir l’origine du village, le patrimoine religieux, bâti ou naturel, la fontaine Saint-Bénigne, le travail des hommes, leurs distractions, les guerres, etc. Il est illustré de photos et de reproductions de cartes postales anciennes.

Histoire de Grancey-le-Château


Référence : HS 0705 (195 pages), édité en 2007     ÉPUISÉ

par l’abbé Moreau
L’histoire emprunte parfois des chemins un peu compliqués pour parvenir jusqu’à son public. C’est ainsi que l’histoire de Grancey-le-Château, jusqu’à présent relatée dans un manuscrit inédit, difficile à trouver est dû à l’abbé Moreau, curé de Cussey-les Forges au XIXe siècle, qui a tout au long de sa vie patiemment collecté et décrypté des documents relatifs à l’histoire de ce village. Son travail et la copie de  ces documents patiemment relus et saisis informatiquement par Mme Sonia Raillard, font l’objet d’une édition par la Société d’Histoire Tille-Ignon.
Cet ouvrage, illustré des sceaux d’Eudes, sire de Grancey et d’Isabelle de Balmont, retrouvés aux Archives départementales, grâce à l’amabilité de M. Herbelin, est agrémenté de tableaux généalogiques armoriés fournis par M. Oger Luyt, ainsi que de cartes postales anciennes.
Grâce à ce document précieux, vous pourrez mieux connaître d’illustres personnages, comme Guillaume de Chateauvillain, seigneur de Grancey, le roi de France Charles VII et le Duc de Bourgogne Philippe le Bon, ainsi que les familles de Baine Montrevel, de Fervacques, Rouxel de Médavy, de Tourny et de Mandat, qui marquèrent profondément l’histoire du village.

Is-sur-Tille au XVIIIe siècle


Référence : HS 0604 (129 pages), édité en 2006      ÉPUISÉ

La Société d'Histoire a édité le mémoire de maîtrise que Mme M. F. Marfaing a soutenu à Dijon le 30 juin 1970, sous la direction de M. Ligou, professeur d’histoire contemporaine à l’Université de Dijon.

Au sommaire de ce mémoire :
• Visites de feux de 1705
• Démographie et santé publique
• Communauté et municipalité
• Vie économique et société
• Vie religieuse, culture et mentalités.

« Le bourg d’Is-sur-Tille est situé dans un vallon dans lequel coule tout le long la rivière de l’Ignon qui traverse le bourg en deux endroits. » Distant de cinq lieues de Dijon, le bourg est à la limite de la province de Bourgogne et de Champagne. Il compte 1000 à 1300 habitants, tant du bourg même que des métairies dispersées sur le finage.

Histoire de Til-Châtel


Référence : HS 0603 (195 pages), publié en 2006       ÉPUISÉ

Tous les écrits de Clément-Janin sur Til-Châtel, rassemblés par la Société d'Histoire Tille-Ignon. Au sommaire :

- Histoire de Til-Châtel : Histoire, l’église, l’hôpital, le château, Fontenottes, les usines, les foires et marchés, la forêt de Velours, les écoles, les célébrités, extrait du terrier de 1559.
- Recherches sur la vie et le martyr de saint Florent
- La merveilleuse légende de monseigneur Saint-Florant de Tille-Chasteau
- Les tombes de l’église et l’église
- Notes sur des substructions gallo-romaines trouvées à Til-Châtel
- Notice sur Fontenottes, les foires de Til-châtel, le Til-Châtel

Le Prieuré de Valduc, dit « Le Quartier »


Référence : Tirage spécial (52 pages), publié en 2006       ÉPUISÉ

Par Jean-Pierre Roussel

Les gares régulatrice d'Is-sur-Tille,  1914-1918


Référence : HS 0502 (178 page), publié en 2005   Prix 20€

Par Michel Valentin

Recueil de notes écrites au fil du temps par divers auteurs sur la gare régulatrice d’Is-sur-Tille et le camp américain (Camp Williams) durant la guerre de 1914-1918 :
- Les Américains au village, journaux « l’Illustration » et « Le Pays de France ».
- La gare régulatrice d’Is-sur-Tille, par le Chanoine Constant
- Mémoires, Shemberg P.
- La gare régulatrice d’Is-sur-Tille de 1914-1918, Peria H-N.
- Une ville champignon américaine surgie de terre, jusqu’à 800 wagons par jour dans la gare régulatrice (articles du Bien Public des 1 et 8 février 1998), Thibaut G.
- Is-sur-Tille durant la guerre 1914-1918, d’après la causerie de Michel Valentin le 9 novembre 2001.
- Le dépôt de remonte et l’hôpital vétérinaire de Lux, Valentin M.
- Hommage à un soldat Américain, Aymard P.
- Malgré la guerre, l’amour…

 

 

 

L'encyclopédie du département de la Côte-d'Or


Référence : HS 0401 (142 pages), publié en 2004    Prix 20€

L’Encyclopédie du département de la Côte d’or, canton d’Is-sur-Tille
par l’abbé Jacques Denizot (1821-1915), curé de Morey-St-Denis de 1856 à 1886.
Pour qui s’intéresse à l’histoire des villages du canton, deux ouvrages sont incontournables malgré leurs imperfections, ceux de Courtépée et de Denizot.
Si on peut consulter aisément le premier, il n’en est pas de même pour le second, resté à l’état de manuscrit (18 volumes).
La Société d'Histoire Tille-Ignon publie le présent recueil qui est un extrait de l’ouvrage de Denizot et ne reprend que les villes, villages, rivières du canton d’Is-sur-Tille. Des notes dues à nos sociétaires complètent les descriptions. Le vocabulaire, la ponctuation et la syntaxe des phrases ont été conservés ainsi que l’orthographe particulière de certains mots comme long-temps (longtemps), fiz (fils), payens (païens), etc. Un glossaire en fin de document permet de retrouver les définitions des mots signalés par un index.

 

Bibliographie des villages du canton d'Is-sur-Tille


Référence : HS 0300 (43 pages), publié en 2003     ÉPUISÉ

par Serge Thozet et des membres de la STHI.

Pour chacun des villages du canton, les membres de la Société d’Histoire Tille-Ignon ont répertorié les ouvrages ou articles dont ils avaient connaissance. Ce travail est bien sûr incomplet et nécessitera une mise à jour et des compléments.