Conférence sur la Baronnie de Semur-en-Brionnais au XIe siècle

Le rendez-vous de ce soir 19 novembre dans la salle de l'Orangerie avait des allures de retrouvailles entre les membres de l'association, qui ne s'étaient pas rencontrés physiquement depuis l'assemblée générale de février 2020.

René Perrat a donné sa conférence annoncée sur la Baronnie de Semur-en-Brionnais au XIe siècle. Le choix du sujet n'est certes pas étranger à l'origine brionnaise du conférencier, mais tient aussi au prestige de cette époque, qui verra l'apogée de l'ordre bénédictin de Cluny.

Car la longue lignée des barons de Semur-en-Auxois donnera un rejeton qui sera à l'origine de la prodigieuse influence de l'Abbaye de Cluny sur toute l'Europe : Hughes, héritier de la famille de Semur par son père Dalmace le Grand, ne suivra pas le destin de soldat rêvé par son père, mais deviendra moine à Cluny. C'est alors qu'il connaîtra une fulgurante ascension pour devenir, à 25 ans, Grand abbé de Cluny. Il lancera en 1088 le plus grand chantier jamais entrepris dans l'Église occidentale : l'agrandissement de l'abbaye (Cluny III), pour mieux réunir les moines, accueillir les pèlerins et affirmer la puissance de l'ordre clunisien. Jusqu'à 1400 abbayes et prieurés seront affiliés à Cluny, qui ne commencera à s'affaiblir qu'après le décès, en 1209, de ce remarquable enfant de Semur-en-Brionnais.

René Perrat proposera un dernier détour par la chapelle de Berzé, qui sera un lieu de retraite spirituelle pour le célèbre abbé — il y trouvera quiétude et intimité, avant que la chapelle tombe dans l'oubli après sa mort.

La conférence n'a pas pu se conclure, pandémie oblige, par le traditionnel pot de l'amitié. Mais gageons que la soirée n'en sera pas moins un nouveau départ dans la vie de l'association.

Quelques images extraites de la conférence